Accueil Nous joindre
Mission - objectifs - strategies
Code d'éthique
Membres
Conseil d'administration
AGA
Rapport du président - activités
États financier
Carte
Photos
Embarcations motorisées
Renaturalisation des rives
Schéma d'action global - SAGE
Qualité de l'eau - SQE
Les incontournables
Fiches techniques
Autres liens


Plantes aquatiques et algues - Canards - Produits sans phosphate - Maringouins - Panic érigé - Pesticides et angrais - Répulsifs à chevreuil

 

PLANTES AQUATIQUES ET ALGUES

Ne pas arracher les plantes aquatiques et les algues

Les plantes aquatiques et les algues font partie intégrante d'un lac et sont même essentielles à la vie dans le lac. Cependant, lorsqu'elles se développent anormalement, c'est un signe évident que votre lac est pollué et que son processus de vieillissement est accéléré.

Pour plusieurs riverains, il est désagréable de voir le lac envahi par une quantité importante d'algues et de plantes aquatiques qui nuisent à certaines activités aquatiques comme la baignade. Il est tentant de prendre les grands moyens pour arriver à se débarrasser de ces plantes indésirables et parmi les moyens les plus souvent utilisés, on compte le faucardage et l'arrachage. Il n'est pas recommandé d'arracher ou de faucher les plantes aquatiques ou les algues pour plusieurs raisons :

C'est un processus qui demande temps, argent et énergie et qui est à recommencer à chaque année.

Ce procédé ne respecte en rien la vie dans les eaux du lac et bouleverse l'écosystème.

Suite au faucardage, on peut observer l'effet contraire à celui recherché.

En effet, certaines plantes envahissantes se reproduisent par fragmentation, c'est-à-dire que des portions de tiges se détachent de la plante et vont s'enraciner dans une autre partie du lac pour former une nouvelle plante. La fragmentation peut se faire par voie naturelle ou à cause des activités humaines. En arrachant ou en fauchant les plantes aquatiques, on crée inévitablement des fragments capables d'aller coloniser une autre partie du lac. Donc, en voulant éliminer les plantes aquatiques, on arrive à provoquer le phénomène inverse.

Les sédiments déposés au fond d'un lac peuvent contenir des éléments nutritifs qui causent la croissance excessive des plantes aquatiques ou des algues. Ils peuvent également contenir des produits toxiques nuisibles à la vie dans le lac. Or, les travaux de faucardage et d'arrachage peuvent entraîner la remise en suspension de ces sédiments et causer une dégradation encore plus importante de la qualité de l'eau.

La remise en suspension des sédiments dans le lac cause aussi une augmentation de la turbidité de l'eau ce qui est néfaste pour la vie aquatique particulièrement pour les poissons vivant dans le lac.

Conclusion :

Il n'y a pas de remède miracle à la présence des plantes aquatiques dans un lac. Le seul véritable moyen de contrôle est la réduction à la source de tous les apports en éléments nutritifs tels que les engrais, le gazon coupé, les sédiments provenant de fossés, les déchets provenant d'une installation septique défectueuse, les excréments de canards ou la nourriture jetée dans le lac.

 

Plantes aquatiques et algues - Canards - Produits sans phosphate - Maringouins - Panic érigé - Pesticides et angrais - Répulsifs à chevreuil